Culture et communauté

Photo fournie par Deb O'Hanley

La communauté acadienne et francophone (CAF) de l’Île-du-Prince-Édouard est géographiquement répartie dans la province en six régions : Prince-Ouest, Évangéline, Summerside-Miscouche, Rustico, Charlottetown et Kings-Est. Bien que la région Évangéline soit perçue aujourd’hui comme la plus grande région francophone de l’Île, il est bon de noter que chaque région cultive sa propre identité et fait face à des enjeux spécifiques. À l’aide de ses six comités régionaux présents dans chaque région, la Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) – organisme porte-parole de la communauté – s’assure, que les populations acadiennes, francophones et francophiles de l’Île ont accès quotidiennement à des activités et des services en français, dans toute la province.

De plus, six comités agissent en région comme des « mini SSTA ». Ainsi, chaque région peut être représentée équitablement selon ses enjeux et ses besoins. Chaque centre offre une gamme variée d’activités, d’événements et de services en français et ce, en partenariat avec les organismes francophones de l’Île. Leur mandat est de travailler pour que tous les Acadiens et Francophones insulaires puissent vivre toute leur vie en français, de la petite enfance à l’âge d’or. Les centres scolaires-communautaires – regroupant les centres de la petite enfance (CPE), les écoles de langue française et les salles communautaires – s’assurent d’accompagner les membres de la communauté afin qu’ils puissent vivre et s’épanouir en français.

Même si de nombreux objectifs ont été atteints au fil des années, bien des enjeux demeurent –  des enjeux essentiels au bon développement de la CAF qui, depuis 300 ans, progresse dans divers secteurs et plusieurs échelons. Elle devient une évolution si forte et puissante qu’elle devient également son principal vecteur de défi. Les transformations nécessitent une adaptation constante, aussi bien de la part de la communauté que des organismes. Les débats nationaux entourant la modernisation de la Loi sur les langues officielles, représentent parfaitement cette nécessité d’adaptation et de changement au sein de nos communautés.

Si la CAF de l’Île-du-Prince-Édouard est marquée par une évolution constante, elle se distingue également par son engagement et sa solidarité. L’entrée dans cette nouvelle décennie, marquée par la célébration du 300e anniversaire, survient à une période des plus riches et des plus mouvementées de l’histoire de l’Île. Le Congrès Mondial Acadien de 2019 aura préparé le terrain pour les festivités à venir. Cet évènement inoubliable a laissé un climat de joie et de fierté collective chez les tous les insulaires. Dans cet esprit, l’ensemble du secteur communautaire tient à entamer un nouveau chapitre de l’histoire, en se projetant dans un avenir prometteur et plein d’espoir pour les années à venir.

Social Media feed will go here.

We'll need an API token from each platform we want to use.